Ultra Runners

Forum d'échange sur la course à pied. toutes les distances sont abordées et plus particulièrement les courses nature d'ultra raids. L'adhésion à ce forum n'entraîne aucune cotisation de votre part mais les dons à l'association sont les bienvenus.


    L'équipement du P'tit Michel

    Partagez
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Ven 4 Juil 2014 - 17:59

    Hello,

    Voilà la première partie de mes réflexions sur le choix du sac.
    Certains y verront un peu leur griffe... normal !

    Le choix du sac à dos


    **************************
    Version texte pour les archives du forum

    Le sac à dos (Part I)

    La grande particularité du MDS étant l'autonomie, il semble évident que le choix du sac à dos est très important pour transporter tout l'équipement nécessaire.

    Au départ j'étais parti sur l'idée de (re)prendre mon vieux sac DK 30 litres qui m'a accompagné dans tellement de grandes courses, de la Mauritanie au Maroc en passant par le Raid IGN ou le Raid Normand.

    Mais voilà que plusieurs éléments confortés par quelques échanges (dont ceux avec Franck) sont venus modifier cette position.

    Le premier élément est que plus le sac est grand, plus on veut en mettre. Partant de là, si je pars avec mon sac de 30L, je vais probablement le remplir au détriment de l'optimisation du poids alors que 20-25 litre sont peut être suffisants

    Le second élément est (encore) le poids. 850g pour mon DK...le top de la technologie... de l'année 2003 ! Il parait qu'on sait faire plus light aujourd'hui ou au moins, à poids équivalent, on peut disposer d'un sac beaucoup plus fonctionnel.

    Le troisième élément, est lié au fait que le sac DK porte tout sur le dos alors que les nouveaux sacs permettent d'équilibrer antre le dos et l'avant, que ce soit par l'ajout d'une poche ventrale ou par le positionnement des portes bidons sur les bretelles à la place de la poche à eau dans le dos.

    Un quatrième élément est la présence de poches multiples sur les nouveaux modèles permettant d'accéder au ravitaillement et aux accessoires sans devoir vider la moitié du sac (et quand je dis la moitié, je suis gentil).

    Un cinquième est le portage de l'eau. Je reviendrai sur le choix poche à eau vs bidons dans un article qui y sera dédié, mais ce choix impacte forcément la sélection du sac car mon DK n'est pas équipé pour avoir des bidons sur les sangles

    Bref assez de points pour étudier les sacs un peu plus spécifiques, sachant que, comme pour le sac de couchage, l'élément "prix" ne sera pas étranger à ma prise de décision. Je n'ai pas forcément envie d'investir 300 euros dans un sac qui sera 100g moins lourd et qui ne me servira qu'une fois (sachant que j'ai déjà des sacs 3, 5, 17 et 30 litres !).

    Suite à quelques recherches, le choix va se diriger vers un modèle de chez Raidlight, le sac Olmo 20L. Reste à définir dans quelle configuration car entre le sac et les combinaisons possibles avec le pack équilibre ou le pack avant, le carquois ou pas, les portes bidons, cela fait pas mal de possibilités.

    Le sac seul fait 585g, soit 300g de moins que le mien. C'est un modèle qui a été pensé pour ce type de course donc relativement bien agencé et pensé avec toujours un petit risque sur la qualité de certains composants (coutures, zip,...) qui ont souvent été un point faible chez Raidlight.

    Parmi les points forts, il y a les multiples configurations possibles. Le sac seul; le choix avec deux pack avant possibles permettant de répartir le poids de façon plus équilibrée, les portes bidons sur les bretelles ou sur le pack avant, un carquois permettant de mettre et d'enlever les batons sans retirer le sac, des poches partout, et un volume utile (20L + 4L sur pack avant) pile dans la cible

    Sur l'aspect coût, si je conserve mon vieux sac DK, il faudrait que j'ajoute les portes bidons (assez chers pour des modèles stables) et les bidons, ce qui fait que l'écart d'investissement entre le sac olmo et les aménagements à faire sur le mien reste raisonnable surtout vus les apports fonctionnels.

    Je pense donc arrêter mon choix sur le
    Pack Olmo Desert 20 + 4 L (Réf.RM022U.131/PACK/1)
    585g (le sac) +300g (le pack avant) +100g (le carquois)
    140,00 euros

    Je reviendrai sur la présentation détaillée de ce sac à dos et sur la façon de le remplir dès que je l'aurai.

    La décision d'emporter ou pas le pack avant pour la course dépendra de la capacité à tout faire rentrer dans le sac seul (300g de gain dans ce cas) même si c'est au détriment d'un peu de facilité d'accès aux accessoires. De toute façon, en course, je ne touche que très rarement au contenu du sac.
    Je pense que j'emporterai tout sur place et que, comme pour le sac de couchage, je prendrai ma décision la veille de la course, au cas où les conditions météos locales nécessiteraient d'emporter un peu plus de change.

    Michel


    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Sam 21 Juin 2014 - 12:42

    J'essaye de creuser un minimum les sujets

    guy

    Messages : 1897
    Date d'inscription : 29/07/2009
    Age : 72
    Localisation : paris

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  guy le Ven 20 Juin 2014 - 11:37

    Excellent surtout le truc sur l humidité :capital
    150 abandons sur 600 en 2006 avec50°et20%
    J emmené toujours un hygromètre qui pèse 8g ( sur le net chez CONRAD )

    Sinon en te lisant ,on a l'impression que tu l'as déjà fait sans nous dire
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Mer 18 Juin 2014 - 8:56

    Pendant que j'y suis, un petit billet à venir bientôt sur le blog... Toujours en avant première ici

    ===================

    La gestion de l'eau

    Voilà un sujet qui va intéresser du monde, il s'agit de l'eau.

    C'est d'ailleurs un sujet suffisamment important pour qu'on y passe un peu de temps au travers de plusieurs billets.

    Noua allons évoquer aujourd'hui la gestion de l'eau en tant que matière disponible en quantité limité, mais nous en reparlerons un peu plus tard sous l'angle hydratation avant, pendant et après la course, des compléments à y mettre dedans... Ou pas ! Bref de l'eau dans toutes ses formes.

    Dès qu'on prononce le mot "désert" on imagine tout de suite un désert dunaire, aride, sans eau avec les pauvres aventuriers que nous sommes en train de  
    ramper pour franchir une dune de sable supplémentaire pendant que la soif fait apparaitre les premiers mirages. On a tous en tête l'image de Tintin dans "Le crabe aux pinces d'or".

    Heureusement, au MDS les conditions sont un petit peu moins extrême, en tous cas dans les années "normales" (on reviendra sur les années exceptionnelles)
    Ce qui peut surprendre quand on lit le règlement de la course c'est justement cette présence forte de l'eau. 120 000 litres d’eau en bouteilles sont utilisés pendant l'épreuve. Je ne dis pas que l'eau coule à flots (elle était facile celle là) mais on sent quand même que les organisateurs ne souhaitent pas prendre de risques sur ce terrain là.

    Bien sur, si on compare ça aux courses sur route, on sent tout de suite le contingentement, mais les raiders et les trailers, habitués  à des épreuves en semi-autonomie, pourront parfois être surpris du nombre de ravitaillements sur une étape.

    Sur le MDS, l'eau est fournie en bouteilles de 1,5L, marquées avec le numéro de dossard du concurrent afin de s'assurer qu'aucun déchet n'est jeté hors des emplacements prévus.

    Le règlement 2015 précise les quantités d'eau et les modalités d'attribution pour chaque concurrent

    Etape de liaison (étapes 1, 2, 3 et 6) :
    - 10,5 litres par jour et par personne
          - 1,5 litre chaque matin avant le départ,
          - 2 ou 3 fois 1,5 litre sur l'axe du parcours,
          - 4,5 litres à l'arrivée d'étape.

    Etape Marathon (étape 5) :
    - 12 litres par jour et par personne :
           - 1,5 litre le matin avant le départ,
           - 1,5 litre aux CP 1 et 3
           - 3 litres au CP 2,
           - 4,5 litres à l'arrivée d'étape.

    Etape non-stop (étape 4) :
    - 22,5 litres pour 2 jours et par personne :
            - 1,5 litre le matin avant le départ,
            - 1,5 litre aux CP 1, 3 et 6,
            - 1,5 litre ou 3 litres aux CP 2, 4 et 5,
            - 4,5 litres à l'arrivée de l'étape,
            - 4,5 litres au bivouac

    - Le matin, avant le départ une bouteille de 1,5 litre (de quoi remplir les bidon si on a utilisé toute l'eau de la veille)
    - Une fois la course partie, à chaque CP (environ 15km) 1 bouteille de 1,5 litre et parfois 2 si la chaleur est plus forte ou la distance un peu plus longue
    - A l'arrivée de l'étape, 3 bouteilles de 1,5 litre (mais qui doivent aussi servir pour la toilette et le ravitaillement)

    Par rapport à d'autres courses en milieu désertique où on est autonome sur 20 à 30 km, cela permet d'avoir un ravitaillement plus fréquent et du coup d'en porter un peu moins.

    A titre d'exemple, si on se base sur l'édition 2014, cela donne pour l'étape 1 qui faisait 34 km un total de 9 litres d'eau (1,5 départ + 1,5 CP1 + 1,5 CP2 + 4,5 arrivée). Tout ça pour une durée de course en milieu de peloton d'environ 6h30. Ca reste jouable

    Pour l'étape 2 qui elle faisait 41km et qui a été courue en environ 7h30 (toujours en milieu de peloton) on avait le droit à 10,5 litres d'eau (1 CP supplémentaire)

    Donc même si elle n'est pas surabondante, la quantité d'eau est quand même prévue pour couvrir les besoins des participants.

    Il reste les conditions exceptionnelles. Dans le désert, tout peut arriver et contrairement à ce qu'on pourrait penser, le plus dangereux n'est pas une élévation de la température, mais d'avantage une élévation du taux d'hygrométrie. Plus l'air est humide plus on va se déshydrater et donc avoir besoin de boire.

    J'en ai fait l'expérience en Amazonie où avec une température de 30° (pas très élevée) mais un taux d'humidité de plus de 95% je me suis retrouvé à sec (réserve d'eau totalement bue) et complètement déshydraté en moins de 20km.

    Sur le MDS en 2006, de forts vents associés à une hygrométrie élevée a fait des ravages considérables dans le peloton multipliant les mises sous perfusions malgré une augmentation de la dotation en eau. Les organisateurs décident de réduire la distance de certaines des étapes. Le taux d'abandon a été deux fois supérieur aux autres années.

    Il reste la gestion des cas particuliers. Un coureur à sec ou ayant besoin de plus d’eau pour une raison ou une autre ne se verra jamais refuser une bouteille supplémentaire. Simplement si cela réponds à une situation dite « de confort », il y aura une pénalité (en temps) associée, comme décrit dans le règlement.
    "L'assistance hydrique exceptionnelle avec l'accord des commissaires de course ou sur avis médical (manque, perte d'eau ou fuite) entrainera 30 minutes de pénalité la première fois, une heure de pénalité la deuxième fois et la mise hors course la troisième fois."

    Pas d’inquiétude, personne n’est encore mort de soif au MDS. Il faut juste apprendre à bien gérer et ne pas hésiter à consommer ce qu’on vous donne sur le parcours. Les 4,5 litres de l’arrivée étant suffisants pour gérer le bivouac.

    La prochaine fois nous parlerons de la quantité d'eau à emporter pendant les étapes et aux différentes configurations de transport.
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Mer 18 Juin 2014 - 8:52

    C'est vrai que de mon côté le Sarcophage me va bien. Une fois dedans, je m'isole de ce qu'il se passe dehors...

    On verra sur place

    J'étudie (avec l'aide de notre maitre à tous :-) ) la possibilité de partir avec un sac beaucoup plus léger que le mien que je renforcerai probablement par un sac en satin (que j'avais utilisé en amazonie) et qui ne pèse presque rien

    On verra ça dès que ça se précisera
    avatar
    Frank

    Messages : 922
    Date d'inscription : 14/08/2010
    Age : 61
    Localisation : saint etienne

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  Frank le Mar 17 Juin 2014 - 11:57

    Oui j'ai choisi ce modèle pour ces raisons:

    - Je n'aime pas le type sac "sarcophage" qui pour moi est peu confortable, j'aime bien même en bivouac retrouver les sensations de mon lit et de ma couette  Cool  avec ce sac c'est le cas notamment quand je me tourne la nuit avec le sac qui ne tourne pas avec moi... Wink 

    -Je suis petit (1.70) donc le modèle régular (1.80) me permet d'avoir la tête dans le sac (c'est le cas de le dire ) en cas de vent (violent ou avec du sable) et comme avec les modèles sarcophages, je n'aime pas avoir la tête prise dans une capuche quand je dors, toujours ces (mauvaises )habitudes prises en dormant dans mon lit. Wink. Avec ton buff sur la tête, tu es protégé de l'air frais et tu peux respirer et ne pas te sentir engoncé dans la capuche. Enfin, beaucoup plus pratique pour ton oreiller qui est dans ton sac et reste derrière ta tête, même quand tu fais la crêpe, activité fréquente la nuit au MDS...  Wink 

    -Sa température de confort avec l'isolation du matelas fait que durant les 2 MDS je dormais en "pyjama", ce qui est  beaucoup plus agréable(même si on est pas nu ce qui est semble t'il le top pour bien dormir Wink ) que recouvert d'une polaire ou d'une combi de peintre avec des chaussettes aux pieds...

    - Bref l'idée c'est d'avoir le meilleur confort possible et de tout faire pour être dans les meilleures conditions pour me reposer et dormir,en retrouvant mes repères et habitudes d'ou ce choix de sac et d'un matelas épais, isolant ,confortable.

    - J'ai même pris la 2 ème année, une petite longueur de mousse de 80 cm (40g)) pour mettre en dessous de mon matelas pour à la fois protéger le matelas (épines et cailloux) et améliorer le confort sur mon vieux dos.... Wink 

    Je crois que le repos et notamment le sommeil est la base d'un MDS réussi ou non. Si tu récupères et si tu dors bien, tu peux enchaîner sans problème les étapes et j'irais même jusqu' à dire qu'un très bon confort de repos et de sommeil te permet de faire des économies de poids sur la bouffe lyo (notamment ce que tu prends à l'arrivée de l'étape) et d'en profiter pour plutôt prendre des produits "plaisir" (saucisson, caouet, chocolat, etc... Very Happy )

    Important aussi, on n'en parle très peu, l'encombrement. Relativement réduit, car le duvet avec une seule véritable épaisseur est très compact et le matelas dégonflé et roulé n'est pas plus large que la sac à dos. Je rangeais le duvet dans son sac de compression en haut du Olmo 20 (et à partir de l'étape longue à l'intérieur du Olmo) et le matelas roulé en bas.

    Mon lit au MDS pour 894g, ça valait (et à mon avis c'est toujours le cas) l'investissement  Cool.
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Mar 17 Juin 2014 - 8:18

    Le lien du sac que tu as mis ressemble aux sac qui s'arrêtent au niveau de la poitrine et qu'on utilise en général avec un haut chaud (en montagne quand on a déjà un anorak épais en journée)
    avatar
    Frank

    Messages : 922
    Date d'inscription : 14/08/2010
    Age : 61
    Localisation : saint etienne

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  Frank le Mar 17 Juin 2014 - 0:01

    Pour le haut? Tu veux dire oreiller ou capuche?
    Capuche, pas de soucis étant donné que la taille du sac fait que tu peux te recouvrir complètement, très pratique avec le vent et le sable...
    Oreiller j'utilise le sac de compression ou est rangée ma tenue de bivouac dans lequel je met la tenue de course  Wink 
    Donc pour dormir ou le repos c'est 894g, donc certes 220g de plus que ton choix, mais pour moi il n'y a pas photo entre tes 220 g de bouffe et mon confort pour dormir  Wink
    Je n'ai jamais trouvé que l'adage:"qui dort dine" s'appliquait aussi bien qu'au MDS Wink 
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Lun 16 Juin 2014 - 22:31

    En fait avec ce sac de couchage tu est obligé de prendre un gros matelas ... sinon effectivement le tissus ca fait un peu léger.
    Et puis , il faut aussi un haut en complément au sac.

    Du coup le sac + le matelas + le haut tu es au dessus du kilos si on fait le total, non ?

    L'option étudiée actuellement est un sac normal à moins de 500g +170g de matelas ce qui laisse presque 400g d'écart... Ca fait presque 2 saucissons secs ça !
    avatar
    Frank

    Messages : 922
    Date d'inscription : 14/08/2010
    Age : 61
    Localisation : saint etienne

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  Frank le Lun 16 Juin 2014 - 19:00

    Bon perso je fonctionne avec un "top bag" L'Arklight Walden 250(484g) http://www.arklight-design.com/arklight-design-walden-250-quantum-c2x8760786 combiné à un matelas Term a Rest Neoair(410g) http://www.arklight-design.com/therm-a-rest-neoair-xtherm-medium-c2x12886155. Cela permet d'avoir un confort et donc une qualité de repos bien supérieur à tous les sacs de couchage "classique" avec ou sans matelas. Un matelas de ce type permet une isolation avec le sol extrêmement importante ce qui fait que le Top Bag est tout à fait adapté avec sa simple couche de tissu dessous. Utilisé sur 2 MDS, je n'ai jamais souffert du froid qui provient surtout du sol...Si on n'est pas équipé c'est certes un investissement, mais s'il y a un poste sur lequel il me semble primordial d'investir c'est celui du repos et du sommeil Cool 

    Sinon plus que des températures froides, le problème sous la tente au MDS est plutôt le vent, qui peut souffler très fort, ce qui oblige à renforcer les piquets et les pans de la couverture de chameau pour éviter qu'elle s'écroule durant la nuit et trouver des solutions pour bien fermer toutes les ouvertures. C'est là qu'on se rend compte qu'il s'agit en fait d'un "abri" et non pas de "tentes".... Wink
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Lun 16 Juin 2014 - 9:10

    guy a écrit:Michel,tu te fais une fausse idée des températures qu on aura la nuit
    .../...
    Un sac correct vaut dans les 85 € pour 500-600 g.../...

    Je vais effectivement creuser le sujet.
    Si on peut taper en confort sur un sac à 5°, ca donne tout de suite un peu plus de marge de manœuvre
    Et si je trouve dans les 85 euros un sac à 500g, là je me poserai la question de changer effectivement (alors qu'à plus de 200 euros, je ne me la pose pas)

    Pour le moment je vais laisser le billet tel quel et ca me donnera l'occasion de faire un billet complémentaire sur le sujet pour affiner si nécessaire (j'ai besoin de tenir jusqu'en avril 2015 moi !)
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Un peu de pub pour des p'tits jeunes qui se mancent

    Message  leptitmichel le Lun 16 Juin 2014 - 9:06

    Quand des p'tits gars se lancent il faut les aider...

    Alors j'ai décidé de leur faire un peu de pub... ;-)

    Livre de conseils sur le MDS
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Jeu 12 Juin 2014 - 23:34

    On continue la plongée dans l'univers du grand bac à sable avec un article sur l'entrainement

    Comment structurer sa préparation

    guy

    Messages : 1897
    Date d'inscription : 29/07/2009
    Age : 72
    Localisation : paris

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  guy le Sam 7 Juin 2014 - 13:36

    Michel,tu te fais une fausse idée des températures qu on aura la nuit
    Merzouga c est pas Mohamed
    J ai fait 6 MDS de suite,je suis très frileux et je n ai jamais eu froid
    Certains dormaient ça poil ,d autres dehors
    Un sac correct et je ne me suis plus intéressé à ça depuis 5 ans vaut dans les 85 € pour 500-600 g
    Ça vaut le coup
    Rien ne y empêche d ajouter un sac à viande ou de dormir en tyvex
    Maintenant toi et loin,on sait bien qu on est pas à 500g pres et que cela ne changera rien
    Mais on peut déraper s'un poste pas sur deux( j emmené bien 2 paires de godasses mais je suis très short sur la bouffe)
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Sam 7 Juin 2014 - 12:01

    Je continue mes études sur l'équipement.
    Je vous livre en exclu (ça ne sortira que dans une douzaine de jours sur le blog) l'état de mes réflexions concernant le sac de couchage

    pour partager les avis...

    ==========================================

    Le sac de couchage

    Après l'article sur le choix du matelas, penchons nous maintenant sur l'équipement principal du bivouac à savoir, le sac de couchage

    Avant de définir le type de sac dont on va avoir besoin il faut commencer par se poser la question des conditions dans lesquelles on va devoir l'utiliser

    Le Sahara ce n'est pas la haute montagne, mais quand même, en avril, il peut faire froid, d'autant que les tentes fournies par l'organisation ne sont pas des références en terme de fermeture (je n'ose pas utiliser le mot isolation).

    Donc prévoir un sac pour des nuit qui peuvent descendre proche du 0° (pas souvent mais c'est possible) avec une sensation de froid différente de celle à laquelle on est habitué car il y a de grandes chances que ce soit un froid sec, hors pour le froid, comme pour la chaleur, le taux d'humidité impacte énormément le ressenti.

    Concernant le choix du sac, on va donc se pencher sur 3 critères principaux, à savoir le poids, les températures d'utilisation et bien sur, le prix.

    Après avoir creusé un peu le sujet, pour ma part, et sauf fourniture d'équipement par un sponsors, j'ai décidé que je ne ferai pas d'investissement sur le sujet.

    J'ai un sac Lafuma Warm'n'light (prévu pour la montagne - confort 2°, limite confort -5°- extreme confort -15°), un peu lourd (1kg).

    Je n'ai aucune utilité, autre que le MDS, pour en acheter un plus léger, d'autant que pour que cela vaille la peine il faut taper sur un sac de moins de 600g qui devient rapidement assez onéreux. Compter 200 euros pour un sac de 600g avec une température confort de identique à mon Lafuma


    Petit retour au passage sur les notions de températures

    Température confort : Selon cette norme un dormeur entièrement recouvert d’un sac de couchage dans une position du corps décontractée doit tout juste ne pas avoir froid

    Température limite confort : Selon cette norme un dormeur entièrement recouvert d’un sac de couchage dans une position recroquevillée doit tout juste ne pas avoir froid. Cette position est adoptée afin de minimiser la surface du corps transmettant de la chaleur

    Température extrême : Avec cette température, le sac de couchage empêche encore de mourir de froid, mais il y a le risque d’un refroidissement (hypothermie).

    Du coup, pour rester homogène, toutes les températures dont je vais parler ici correspondent à la température de confort.

    Quand on balaye un peu le panorama des sacs actuels, on se rend compte qu'il est difficile de trouver un sac léger, chaud et à un prix raisonnable. Il y a toujours un des 3

    arguments qui coince.




    Donc si je devais changer de sac, je mettrais le poids en argument 1, la température en argument 2 et le prix en argument 3 (puisque je pars du principe dans ce cas là que le matériel est sponsorisé) et l'opterais pour le Cumulus - Lite Line 200 - Version 2014.

    Dans le cadre d'un investissement (pour quelqu'un qui n'aurait pas de sac) le facteur prix reprend un peu d'importance le sac Lestra Light Com remonterait dans le choix

    Pour les combi duvet, je ne suis pas encore totalement convaincu, mais je ne rejette pas le TL ULTRALIGHT -5°C car si le poids est intéressant j'ai encore un petit frein sur la température.

    On oublie le Cumulus - X-Lite 200 G car c'est un 1/2 sac et qu'il nécessite l'utilisation d'un top chaud. Intéressant quand on a déjà une veste chaude en journée (montagne) pour transporter moins de poids, mais au MDS, pas réellement adapté à mon avis.

    J'ai laissé de côté les "top bag", ces sacs qui ne sont rembourrés que sur la face supérieure et le dessous présente une simple couche de tissu permettant d'y glisser et de maintenir en place le matelas (partant du principe que si on est allongé dessus cela n'a pas besoin de tenir chaud), ainsi que les "quilt" qui sont la même chose mais sans rien dessous (juste des sangles pour attacher le matelas). Pas convaincu par le système et pas forcément agréable si on a tendance à bouger la nuit.

    Si vous avez d'autres modèles en tête n'hésitez pas à me les communiquer

    PS spécial BR; le sac qui était cité comme référence les années passées le XP500 Millet , même s'il est très léger, reste finalement assez loin des autres sur les aspects température et prix. Peut être lié à un problème de génération de matériel. par contre, contrairement à ce que j'ai lu dans les archives, il est toujours commercialisé !
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Sam 7 Juin 2014 - 9:05

    Suite à nos échanges précédents, un petit billet publié sur le blog concernant la stratégie pour l'équipement


    Equipement : Investir ou optimiser ?


    Comme nous avons pu le voir, le Marathon des Sables nécessite une attention particulière sur le matériel avec un focus sur le rapport efficacité/poids.

    Pour celui ou celle qui n'a pas de contrainte budgétaire, la question de choisir entre la réutilisation de matériel existant ou l'investissement dans un matériel optimisé pour l'épreuve ne se pose pas.

    il existe toute une gamme de produits ultras légers et performants, mais pas forcément à la portée de tous les budgets, surtout lorsque cela vient s'ajouter au coût de l'inscription.

    Pour ceux qui ne sont pas du tout équipés, ou pour lesquels il manque une partie de l'équipement, ils vont devoir choisir entre un matériel léger et performant (souvent cher) ou un matériel plus économique sur lequel on perdra soit sur le poids, soit en efficacité (soit même sur les deux). L'objectif reste de trouver le meilleur rapport dans le budget qu'on s'est fixé, mais de toutes façons il faudra quand même investir un minimum.

    Là ou cela peut devenir plus compliqué dans les choix c'est lorsqu'on est déjà équipé, et que la question se pose en termes d'optimisation.

    Si je prends par exemple mon cas, j'ai un sac de couchage Lafuma, adapté aux conditions (confort -5°) mais qui pèse 1kg. Gros avantage, c'est que je dispose déjà de ce sac et que l'aspect coût passe à 0.

    Si on considère que la phase de repos au MDS est extrêmement importante, on va miser sur une température confort de 0°, conditions qu'on peut rencontrer la nuit à cette période, sachant qu'il faut également tenir compte de l'effet du vent.

    Je suis donc dans une approche qui est de savoir si les gains que je vais avoir en achetant un nouveau sac seront suffisants pour justifier le prix d'achat.


    Sur quoi est-ce que je peux espérer gagner ?

    Il n'y a que sur le poids (puisque j'ai le confort et un coût à 0) Hors si je veux gagner environ 200g sur le poids (on détaillera ça dans une publication spécifique sur les sacs de couchage) , il va me falloir débourser plus de 200 euros. Est-ce que ça en vaut la peine ?

    La même question va se poser pour le sac à dos, et à moindre échelle, pour le matelas, sachant que ce sont les 3 éléments pour lesquels le poids peut varier de façon significative.

    Après, avec des gains plus faibles, pratiquement tout l'équipement va faire l'objet de cette démarche. La gamelle, la frontale, les bidons, la tenue de bivouac, ... il y a de l'optimisation potentielle sur tout, mais attention à ne pas aller trop loin, car la bascule côté confort peut parfois se jouer à quelques grammes.

    En synthèse

    avatar
    Frank

    Messages : 922
    Date d'inscription : 14/08/2010
    Age : 61
    Localisation : saint etienne

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  Frank le Sam 17 Mai 2014 - 20:18

    guy a écrit:la Ferrei c est la rolls mais lourde.
    La l'enserrant est légère et pas de batterie.tout en AAA

    TAF Guy! Et de mémoire, j'ai jamais vraiment senti que je manquais de lumière sur la longue, même en en étant seul, le terrain n'est pas piègeux, ni vraiment technique sur la 2 ème partie de l'étape, enfin en 2011 et 2012...
    C'est clair qu'il faut privilégier le poids à la puissance.

    guy

    Messages : 1897
    Date d'inscription : 29/07/2009
    Age : 72
    Localisation : paris

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  guy le Sam 17 Mai 2014 - 20:09

    la Ferrei c est la rolls mais lourde.
    La l'enserrant est légère et pas de batterie.tout en AAA
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Sam 17 Mai 2014 - 16:57

    J'ai la ST6 pour la CO, portée +100m... nickel en orientation, mais probablement pas utile au MDS.
    Je privilégie l'opérationnel et la polyvalence

    En plus sur un itinéraire balisé, la portée de la frontale perd son intérêt, en tous cas pas utile de s'alourdir pour avoir une lampe + puissante. Après si on a un meilleur éclairage au même poids...
    avatar
    Frank

    Messages : 922
    Date d'inscription : 14/08/2010
    Age : 61
    Localisation : saint etienne

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  Frank le Sam 17 Mai 2014 - 15:26

    J'ai découvert la Ferei (HL 20) qui est vraiment extraordinaire en éclairage (600 lumens!!!) pour 150g  mais je pense que pour le MDS je vais prendre ma Led Lenser SE0 5 plus légère (105g avec les 3 piles) et à priori comme tu le dis Michel, j'ai pas le souvenir d'avoir eu besoin d'utiliser le 2 ème jeu de piles que j'avais emmené... Wink

    guy

    Messages : 1897
    Date d'inscription : 29/07/2009
    Age : 72
    Localisation : paris

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  guy le Sam 17 Mai 2014 - 14:28

    Cette année j ai lâché la Petzel pour la Led Lenser ,portée plus longue et plus lumineuse
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Sam 17 Mai 2014 - 11:43

    Un petit topo sur la frontale à sortir sur mon blog la semaine prochaine...



    Comment gérer l'éclairage sur le Marathon des Sables ?

    Qui dit autonomie, bivouac, course de nuit, dit éclairage, et c'est pour cela que la frontale fait partie du matériel obligatoire au MDS

    Pour savoir quel type de frontale il faut emporter, il faut commencer par se poser la question de son usage.

    La frontale va servir essentiellement à 2 usages

    - L'éclairage de nuit au bivouac
    - L'éclairage pendant la partie de nuit lors de la 4ème étape (la longue).

    Concernant l'éclairage sur le bivouac, il n'est pas nécessaire d'emporter un phare de camion. On a surtout besoin d'un éclairage simple et fonctionnel pour pouvoir bricoler dans la tente ou circuler à l'extérieur lorsque la nuit est tombée. De ce point de vue là, n'importe quelle lampe à led fera largement l'affaire, sachant que ce type de lampe permet d'avoir un éclairage modéré avec une consommation électrique minimaliste.

    Pour l'éclairage pendant la partie de nuit sur l'étape longue, là c'est un peu différent. La puissance d'éclairage, la taille du faisceau, l'autonomie vont jouer sur le confort de progression.

    La semaine de course se situe pratiquement au moment de la pleine lune. Donc si le ciel est dégagé on peut compter sur un éclairage naturel assez puissant pour pouvoir courir pratiquement sans frontale (déjà bien testé lors de la Trans 333).



    Sauf que la météo étant ce qu'on appelle un système "chaotique" (ce qui explique pourquoi on ne peut pas à prévoir le temps à l'avance), il semble hasardeux de trop compter sur cet éclairage au demeurant fort écologique.

    Il faut donc une frontale qui permettent de courir de nuit, sachant qu'avec un départ vers 8h ou 9h, la nuit arrivera après plus 10h de course (coucher du soleil vers 19h30 à cette époque) et donc on peut penser que les allures auront un peu ralenti. Donc un éclairage tel que ce qu'on utilise sur les trails nocturnes est largement suffisant.

    Bien sûr, comme pour des raisons d'optimisation du poids, il ne semble pas opportun de partir avec plusieurs frontales (quoi que... voir plus loin), il faudra faire avec celle de course (qui peut le plus peut le moins).

    Quelle autonomie prévoir ?

    Si on souhaite être économe, on peut envisager une utilisation assez ponctuelle sur le bivouac. Il y aura toujours un gentil coureur pour vous éclairer si nécessaire. mais sinon on peut prévoir 1h d'éclairage par nuit passée au bivouac ce qui laisse de quoi faire sachant qu'on peut prendre des piles neuves le matin du premier jour ce qui fait qu'on gagne les deux premières nuits passées au bivouac d'un point de vue de l'autonomie.

    Après il reste l'éclairage pendant la course, et là la durée va dépendre uniquement de votre niveau. Les premiers mettent une dizaine d'heures en général, mais partent à midi (c'est à dire 3 heures après les autres). Ils ont donc environ 2 à 3h de pénombre puis de nuit. Facile à gérer avec les lampes actuelles.

    Les meilleurs dans les un peu moins bons (enfin ceux qui sont juste après les 50 premiers) s'ils mettent 13 heures, pourront compter également sur 2 à 3 heures de course de nuit.

    Dans le gros du peloton, à partir de 20h de course, il faudra compter une nuit pratiquement complète soit environ 10 à 11 heures d'éclairage

    Donc la situation la plus simple est :

    - Un jeu de pile pour les deux premières nuits au bivouac avant la course  
    - Option 1, on garde ces piles jusqu'au départ de la longue (pour les bivouac 1, 2 et 3) et on les remplace obligatoirement au départ de la longue par des piles neuves qui serviront jusqu'à la fin de la course
    - Option 2, on les remplace le jour du départ par des piles neuves qui feront les bivouacs (à l'économie) et la longue
    - Suivant l'usage ou par sécurité, un jeu de piles supplémentaire (3 piles AAA pèsent 75g)

    Si on peut avoir une lampe dont le ratio éclairage/consommation est bon, il doit être possible de faire bivouac + course avec le même jeu de pile, mais là encore, il faut bien peser le pour et le contre, à savoir +75g pour une bonne garantie, ou le risque de se retrouver planté pendant la longue.

    Il ne faut pas négliger le fait d'un mauvais contact ou d'un allumage intempestif de la lampe dans le sac qui fait qu'on se retrouve à sec sans l'avoir prévu.

    Le dernier élément de choix sera bien sur le poids (histoire de changer un peu). Poids de la lampe mais aussi des piles.

    Pour ma part, j'ai une Petzl Myo RXP. C'est une lampe qui m'a suivi sur pas mal de raid, très confortable sur la tête (boitier 3 piles AAA placé derrière la tête) et avec des gammes d'éclairages assez larges et un diffuseur permettant d'avoir soit un faisceau serré, soit un éclairage large et qui pèse 105 g + 75g de piles (soit 180g).



    Il existe des modèles plus légers, mais on en revient toujours au même arbitrage. Soit j'ai besoin de renouveler cet équipement et dans ce cas je vais acheter un truc léger, soit j'ai déjà un équipement et je n'ai pas spécialement l'usage d'un second, et dans ce cas je vais faire avec ce que j'ai (sauf à trouver un sponsors qui permettrait cet investissement).

    Mon expérience me laisse à penser que je peux faire le bivouac et la longue avec un seul jeu de piles.

    Donc l'approche sera vraisemblablement la suivante, à savoir :

    - je pars avec des piles entamées pour les deux premières nuits au bivouac (arrivée sur site + journée de contrôle)
    - je mets des piles neuves le matin de l'étape 1 que je garde jusqu'au bout
    - J'ai dans ma valise un jeu de secours que je déciderai de prendre ou pas en fonction des conditions météos sur place. Si le ciel est bien dégagé sans risques de nébulosité sur les jours qui viennent, je laisse ce jeu de piles dans la valise et je ferai une partie de la nuit "à la lune", sinon, je l'emporte au cas où !



    2 frontales pour le poids d'une !

    Et si la solution venait du fait d'avoir 2 frontales ?

    Dans mon cas je pars avec une frontale + piles pour 180g et un jeu de piles en plus pour 75g

    Sauf que j'ai en stock une Ion de chez Black Diamond qui ne pèse que 30g pile comprise, lampe qui était ma lampe de secours sur l'UTMB.



    Du coup, il peut devenir économique (d'un point de vue poids) d'utiliser la Ion au bivouac, et la Petzl sur la course...

    Gain au final, environ 45g !

    Mais au delà du poids c'est aussi une forme de sécurité en cas de problème ou de casse d'une des frontales.

    Je vais y réfléchir, car en écrivant cet article je me suis dit que l'idée n'était pas aussi mauvaise que ça !
    avatar
    leptitmichel

    Messages : 969
    Date d'inscription : 09/12/2009
    Age : 56
    Localisation : Sartrouville (78)

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  leptitmichel le Mar 22 Avr 2014 - 15:20

    Frank a écrit:
    1,217g pour ton duvet et ton matelas!!!! Waouh c'est beaucoup et tu as vraiment rien en terme de matelas...!!

    Ouais ca peut impressionner... Mais il ne faut pas s'arrêter à ça...

    Frank a écrit:Je comprends ton hésitation à investir, mais le sommeil et le repos me semble THE élément important au MDS (avant la bouffe, la tenue) donc perso j'ai acheté le duvet Arklight Walden 250 : http://www.arklight-design.com/arklight-design-walden-250-quantum-c2x8760785 et un vrai matelas Thermo rest Neo Air http://www.arklight-design.com/therm-a-rest-neo-air-xlite-small-c2x9595896 et  pour dormir et récupérer avec un poids de 750 g soit 500 g de moins que ton équipement et question confort c'est 3 étoiles et toi camping sauvage... Wink 

    Attention à ne pas mélanger deux aspects... Confort pour la qualité de la récup, et confort en course lié au poids.

    Pour le confort en récup, je pense que mon sac de couchage est probablement supérieur au Arklight (plage de t° plus large, capuche servant d'oreiller,...) Donc de ce point de vue là un changement de sac ne m'apporterait rien, sachant que même si la capuche n'est pas indispensable au MDS, partout où je m'en sert ailleurs elle l'est et le fait que le Arklight n'en ait pas (tout comme l'absence de garniture dans le dos difficile à gérer en montagne quand tu te retournes) deviennent des contraintes. Donc pas d'impact réel sur le sommeil et le repos.
    C'est vrai qu'il est plus lourd... Là dessus rien à redire. Mais franchement plus de 250 euros pour quelques centaines de grammes... Ok le poids joue sur la perf, mais bon... On ne parle que de 5 jours (je ne compte pas l'étape 6...) j'assure un vrai confort thermique avec ce que j'ai et du coup,  l'investissement pour un produit que je ne réutiliserai probablement pas, me semble disproportionné. Ce choix peut se poser dans le cadre d'un investissement durable, mais dans mon contexte, ca ne me semble pas vraiment viable

    Concernant le matelas, j'ai volontairement zappé mon autogonflant. Question d'habitude probablement, mais pour le moment (et il n'y a que les imbéciles que ne change pas d'avis) je privilégie le matelas minimaliste. Tapis + matelas + duvet... en enlevant les plus gros cailloux, je pense que ca devrait passer... Sinon je ferai comme sur la 333 et je dormirai assis ! ;-)

    Frank a écrit:
    Bon je vais encore te faire faire des dépenses , mais les Hoka Stinson Evo c'est 200g de moins a lever à chaque pas... Sinon Hoka impératif!  Wink 

    Les Hoka ne me servent que dans des courses très particulières. Donc là aussi, je ne suis pas en train de me poser la question d'un investissement du genre "quelles chaussures m'acheter pour le MDS) mais j'essaye d'équilibrer entre une paire neuve à plus de 160 euros sans garantie qu'elles m'aillent et une paire éprouvée sur le terrain dans lesquelles je sais que je suis bien et qu'elles sont adaptées au terrain type MDS...   Maintenant si je veux faire léger je fais comme sur la 333... XApro3D sans semelles à moins de 350g... mais là je n'avais pas le choix !

    Frank a écrit:Oublie la poche à eau, ça va être l'enfer pour recharger avec le sable, la poussière...
    J'ai déjà oublié  ;-)

    Frank a écrit:Esbit? En 2 MDS j'en ai jamais utilisé toujours à l'ancienne avec du bois  Wink
    Ca c'est mon côté autonomie... J'ai besoin de savoir que si il n'y a pas de bois, je peux faire sans... Après si non utilisées, je m'en déchargerai chaque jour...
    avatar
    Frank

    Messages : 922
    Date d'inscription : 14/08/2010
    Age : 61
    Localisation : saint etienne

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  Frank le Mar 22 Avr 2014 - 0:06

    [i]Le sac de couchage
    Pas d'investissement prévu sur le sujet
    J'ai un sac Lafuma Warm'n'light (prévu pour la montagne - confort 2°, limite confort -5°- extreme confort -15°). Un peu lourd (1000g + sa housse)
    Je n'ai aucune utilité autre que le MDS pour en acheter un plus léger, d'autant que pour que cela vaille la peine il faut taper sur un sac de moins de 600g qui devient rapidement assez onéreux. Compter 200 euros pour un sac de 600g avec une temp confort de 2-4°

    Le matelas
    J'ai un tapis de gym qui devrait faire l'affaire, ca fera une petite couche de plus sur le tapis entre mon dos et les cailloux !
    Il pèse 217g pour une longueur de 182cm.
    Je ne sais pas encore exactement à quelle longueur je vais le recouper (il faut que je teste en fait) mais si je prends l'hypothèse de le mette à 145cm, mathématiquement il devrait passer à 170g. Ca semble correct ?
    [/
    i]

    1,217g pour ton duvet et ton matelas!!!! Waouh c'est beaucoup et tu as vraiment rien en terme de matelas...!!
    Je comprends ton hésitation à investir, mais le sommeil et le repos me semble THE élément important au MDS (avant la bouffe, la tenue) donc perso j'ai acheté le duvet Arklight Walden 250 : http://www.arklight-design.com/arklight-design-walden-250-quantum-c2x8760785 et un vrai matelas Thermo rest Neo Air http://www.arklight-design.com/therm-a-rest-neo-air-xlite-small-c2x9595896 et  pour dormir et récupérer avec un poids de 750 g soit 500 g de moins que ton équipement et question confort c'est 3 étoiles et toi camping sauvage... Wink 

    Les chaussures
    Pour le moment ce seront les Hoka Mafate, celle que j'avais initialement achetées pour la 333 mais qui avaient été perdues. Je les ai utilisées sur le Morbihan, et j'ai fait les 180km non stop sans changer et surtout sans ampoules.
    Ok Vannes et Ouarzazate, c'est ni le même terrain, ni le même climat, mais je pense que leur effet amortissant sur les cailloux ser d'un confort appréiable
    720g avec les semelles en taille 45


    Bon je vais encore te faire faire des dépenses , mais les Hoka Stinson Evo c'est 200g de moins a lever à chaque pas... Sinon Hoka impératif!  Wink 

    La boisson
    En course, ce sera 2 bidons de 750ml suffisant entre 2 CP Tout à fait!
    J'abandonne probablement mon habituelle poche à eau pour 3 raisons:

    Oublie la poche à eau, ça va être l'enfer pour recharger avec le sable, la poussière...
    - Faire de la place dans le sac
    - Plus de facilité pour recharger en cours de journée (pas simple dans un sac bien rempli)
    - Ramener une partie du poids sur l'avant
    Reste à déterminer le contenu (eau, poudre, eau gazeuse pour le soir ?)


    Au campement
    Pastilles d'Esbit pour le feu. OK mais plutôt tablettes de 4g ou de 12g ?
    Combien de tablette(s) pour faire chauffer 20-25cl d'eau (pour un plat lyo) ?

    Esbit? En 2 MDS j'en ai jamais utilisé toujours à l'ancienne avec du bois  Wink
    avatar
    PhJacques

    Messages : 2566
    Date d'inscription : 02/12/2009
    Age : 52
    Localisation : Achères Ville/ Saint Germain en Laye

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  PhJacques le Lun 21 Avr 2014 - 23:44

    toutes les idées de chacun sont bonnes ici. Ce que je sais c'est que je vais faire la guerre au grammes.
    Michel, je vais pas prendre les bouteilles de raidlight mais des 75cl de chez evian + 1 smart tub dedans.

    Contenu sponsorisé

    Re: L'équipement du P'tit Michel

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 17 Jan 2019 - 4:30